Vingt mois de prison pour un chauffard

smart-l.ch

Smart driving school

Vingt mois de prison pour un chauffard

Stefano D., 20 ans, avait été flashé à 107 km/h au lieu de 50 en décembre 2015 à Rothrist (AG). Il a été jugé jeudi.

Avec sa chemise blanche, Stefano D. voulait faire bonne impression devant les juges vendredi.
Et cet Italien de 20 ans avait quelque chose à se faire pardonner. En décembre 2015, il est contrôlé au volant de sa voiture à 107 km/h au lieu de 50 au centre de Rothrist (AG). Il conduisait alors que son permis lui avait été retiré. «C'était une connerie», a-t-il admis jeudi devant les juges.
La police a séquestré sa voiture, mais Stefano n'a visiblement pas retenu la leçon. Quelques jours plus tard, ce mécanicien automobile a conduit un autre véhicule, sur le parvis devant le garage et ce malgré l'interdiction formelle de son patron. Le quotidien alémanique l'avait immortalisé en flagrant délit à l'époque. Ce qui lui avait valu un séjour supplémentaire dans les locaux des forces de l'ordre.
Stefano a raconté à la Cour les conséquences de ses actes. Non seulement, il n'a toujours pas récupéré son permis, mais il s'est aussi fâché avec ses parents et a failli perdre son emploi. Il a aussi reconnu avoir eu un comportement dangereux, qu'il regrette aujourd'hui.
Les tentatives du jeune homme de faire amende honorable n'ont pas ému les juges, qui ont prononcé une peine de 20 mois de prison avec sursis, assortis d'une période probatoire de 4 ans.
Par ailleurs, sa voiture sera vendue pour couvrir les frais de procédure. En outre, Stefano n'est pas près de reprendre le volant, une première expertise psychologique l'ayant déclaré inapte à la conduite.

Les routes sont déjà chargées avant Pâques

cours de conduite geneve

 Smart driving school

Il faut s'attendre à de longues colonnes de véhicules au portail nord du tunnel du Gothard ce week-end déjà. Les CFF vont renforcer leur offre le week-end pascal.

Les dates de congé coïncident dans plusieurs pays européens. On s'attend à voir déjà de longues colonnes se former au portail nord du tunnel du Gothard le week-end précédent Pâques. Les CFF mettront à disposition 46'000 places supplémentaires durant les jours critiques.
Nombreux sont les vacanciers tentés de gagner le sud à cette période de l'année. Ceux qui ont la chance de prendre la route avant le Jeudi saint seront sans doute privilégiés. Mais ils doivent tout de même s'attendre à patienter environ une heure, indique l'Office fédéral des routes (OFROU) dans un communiqué.
Les voyageurs qui voudront franchir le Gothard le Jeudi saint et le lendemain resteront bloqués au moins deux heures, voire davantage. Il est du reste possible que les bouchons perdurent toute la nuit, prévient l'OFROU. La situation ne devrait se normaliser qu'à partir de la soirée de vendredi.
Alpes et Italie très prisés
Les diverses routes principales de l'Oberland bernois, des Grisons et des vallées latérales valaisannes seront également très sollicitées durant cette période. Des temps d'attente seront également possibles aux douanes d'Au, de Koblenz, de St. Margrethen et de Thayngen, indique l'OFROU.
Les CFF ont prévu des renforts sur leurs lignes en direction du sud pour le week-end pascal. Les trains ordinaires seront dotés de wagons supplémentaires, tandis que 28 trains supplémentaires seront mis en circulation. La majorité des convois supplémentaires (25) est destinée à assurer les transports vers l'Italie, tandis que trois trains se rendront en Valais.
La vague de retours la plus forte est attendue le Lundi de Pâques et le week-end suivant. Les embouteillages au portail sud à Airolo pourraient alors s'étaler sur une dizaine de kilomètres. Il est recommandé aux voyageurs en direction du nord de partir avant midi. Les congestions se résorberont seulement tard dans la nuit le Lundi de Pâques.